C’est un peu par hasard que j’ai eu connaissance du don de moelle osseuse, tout bêtement via la page Facebook que ma cousine infirmière avait rejointe. Malheureusement, les gens ne sont pas suffisamment informés sur les types de dons (autre que don du sang) qu’il est possible de faire. Ce sont des gestes qui ne coûtent pas grand chose au donneur et qui peuvent pourtant sauver des vies ! C’est pourquoi j’ai décidé de parler de mon expérience ici, pour -pourquoi pas- vous donner envie de faire cette belle action ! On n’est jamais assez nombreux pour les malades !

.

1513848_10152117708838208_935148401_n

.

21

La moelle osseuse est indispensable à la vie puisqu’elle est responsable de la formation de cellules particulières qui produisent l’ensemble des cellules sanguines :

  • les globules rouges qui transportent l’oxygène
  • les globules blancs qui luttent contre les infections
  • les plaquettes qui arrêtent les saignements

La moelle osseuse fabrique aussi les cellules de l’immunité, les lymphocytes, chargées de reconnaître et détruire tout élément étranger introduit dans l’organisme. Elle est présente dans l’ensemble du squelette, et plus particulièrement au niveau des os plats, comme les os du bassin. Dans certaines maladies, la greffe de moelle osseuse permet de soigner les patients. Une toute petite partie peut être prélevée chez un donneur compatible dans les os postérieurs du bassin sous anesthésie générale. La moelle osseuse prélevée chez le donneur se reconstitue rapidement en quelques jours.

La greffe de moelle osseuse consiste à transfuser à un malade une quantité donnée de ces cellules prélevées à un donneur compatible et en parfaite santé. Elle peut guérir toute personne atteinte d’une maladie de sang (d’une leucémie notamment, pour ne citer que la « plus connue »).

.

 

1

 

A priori n’importe qui en bonne santé et dont l’âge est compris entre 18 et 50 ans. Il faut accepter de répondre à un questionnaire assez complet et faire une prise de sang. Alors évidemment, plus il y a de donneurs, plus un malade a de chances de guérir, ça va de soi !

 140829-biomedecine-outillage_vv-kit_outils_chiffres_cles_def

.

3

Une fois pré-inscrit (après avoir rempli ce formulaire), on vous contacte pour vous faire une prise de sang et vous poser quelques questions et une fois inscrit, il n’y a plus rien à faire, on se tient prêt en cas de compatibilité trouvée avec un malade. Enfin, quand je dis « on se tient prêt », sachez que cela peut arriver 3 mois après, 15 ans après ou ne jamais se produire !
.

976391_10152117710138208_2111334557_o

En ce qui me concerne, j’ai été contactée par téléphone 1 mois et demi après ma pré-inscription sur internet, et j’ai eu mon rendez-vous 2 semaines après. On m’a posé des questions pendant 40 min, puis je suis restée 20 minutes au don du sang (je ne l’avais jamais donné donc j’ai dû le faire à ce moment-là), puis 20 minutes d’attente obligatoires comme après tout don du sang. Du moment où je suis entrée au moment où je suis sortie de l’EFS, il a dû s’écouler environ 1h45. Rien d’insurmontable donc ;) Je tacherai de vous informer de la suite des événements s’il y a lieu de le faire !

.Toutes les infos sur dondemoelleosseuse.fr :)

 

10487283_10152272523463208_2670514721561880073_n

.

Cela fait une bonne dizaine d’années maintenant que je milite pour les animaux. Je suis végétarienne (pas loin du véganisme), je participe autant que je peux aux événements organisés par diverses associations ou refuges (les SPA de Nancy notamment) et je fais surtout autant de dons que je peux. Et malheureusement, je me limite à ça vu que Nancy et la cause animale, ça fait deux, (même dans tout le Nord-Est en général) il n’y a jamais d’événements, de happenings, de « Vegan Place », contrairement à des villes comme Lyon ou Lille où on a l’impression qu’il n’y a que ça à longueur d’année ! Et se déplacer à l’autre bout de la France, ça coûte cher au bout d’un moment (sans compter que je dois faire garder mon fils).

Autant vous dire que quand on a vu avec le chéri (qui milite de la même manière) qu’International Campaigns organisait dans notre ville le 24ème Happening « STOP aux animaux dans les labos », on a failli faire une syncope (et on n’a pas hésité une seconde) ! Nous étions plus d’une centaine à manifester et les conditions du happening étaient simples : rester debout, immobile et silencieux sur la place Charles III de Nancy (en tenant chacun une pancarte) pendant 3h00.

10295819_618368874935700_4490941321861223488_n

10752767_10204075874811642_85596406_o0f8c536a-7df1-22a7-c281-149f64b0c8d515574010757_235b4cf5d2_o

Les moments les plus difficiles ont été les 30 premières et les 15 dernières minutes. Je ne dirais pas que c’est simple, mais beaucoup moins difficile que ce qu’on imaginait (et surtout, une broutille par rapport aux tortures que subissent des milliards d’animaux chaque jour). Nous sommes restés statiques 3h30 (30 min de rab finalement, coupées par 3 x 5 minutes où nous nous asseyons tous pour nous reposer). Il y a quelques mamies qui nous ont félicités avec des « c’est magnifique ! » ou des « bravo vous êtes courageux ! », ça faisait plaisir à entendre. Évidemment, nous avons aussi eu un quota de cons pour nous ressortir le blabla habituel : « vous pensez pas qu’il y a plus grave, y a des gens qui meurent de faim ». On ne pouvait pas parler (qu’on nous félicite ou nous insulte, la règle était vraiment de rester immobile et silencieux), sinon je me serais fait une joie de lui répondre qu’il ferme sa gueule, que c’était évident que lui n’avait jamais rien fait, ni pour les hommes, ni pour les animaux et que c’est pas parce qu’on manifeste pour les animaux qu’on n’est pas également sensible aux humains. Il y a même un groupe de jeunes qui nous a jeté des pièces (pour provoquer ça balance des pièces mais ils n’en ont sûrement jamais donné une seule à un sans-abri).

b03b1883-7cb6-46fd-3b07-c73b3f2906cd

IMG_4793
10629341_1553732644859062_7265897010382413589_o3ee987e2-46c4-487f-993f-a1dbcbcd58b615571826368_51a0de81a5_o15572434350_30aaa32495_o(1)

.

Un point qui m’a vraiment déçue, c’est que cette manifestation n’a été relayée dans aucun média. Pas de journal, pas de télévision, rien, contrairement aux autres villes (quand je vous dis que l’Est a d’autres priorités !)

Heureusement, tous les passants sur place prenaient des photos et les partageaient sur Internet. Deux très bons photographes étaient présents (ce sont en grande partie leurs photos qui me servent à illustrer cet article – merci à eux) : Henri Maupin et René Maupey (voir ses photos sur le flickr de l’événement). J’espère que nous avons permis à certaines personnes d’ouvrir les yeux sur les horreurs des laboratoires car on se rend compte que la plupart des gens, soit ne savent pas ce qui se passe dans les labos, soit pensent sincèrement que c’est indispensable à la recherche et fiable, alors que c’est tout le contraire (il n’y a qu’à voir ce qu’engrange le Téléthon (pour ne citer que ça) chaque année, tout ça pour torturer des animaux… et n’aboutir à rien).

 

10421296_618371984935389_7476931471314368752_n
Miss Nancy 2014 (végétarienne qui tend vers le véganisme) était de la partie et prouve qu’on peut être aussi belle à l’intérieur qu’à l’extérieur ;)

0baf26fe-a4bf-9ad1-e80c-f311493bd057 9bba3959-8168-af4d-3018-2330ec4a41ea

f85e5870-9e08-3d36-e2d9-f15b9c560ccc

15571822738_19f6a28611_o   15755368911_458255aeda_o 15758798202_a3ced1c043_oIMG_4800

Pour en savoir plus : Pourquoi l’expérimentation animale n’est pas nécessaire

Le facebook et le site d’International Campaigns

Je suis une grande fan de Pink, je la suis depuis ses débuts et j’ai été ravie d’apprendre qu’un album folk était sorti en collaboration avec Dallas Green (de City and Colour) sous le nom de You+Me. Une belle surprise que je vous recommande, RoseAve. est une pure merveille !

you-and-me-roseave-album-cover-2014-billboard-650x430 you-me_elh-0994_main_wide-5f45a5812e433876f472a345643b6b28d354715f-s4-c85
.

Je cherchais des invitations d’anniversaire pour mon fils qui soient à la fois simples à faire et originales et j’ai trouvé mon bonheur sur Mr Printables ! Ce n’est pas la première fois que je me sers de leurs petites choses à imprimer, et cette invitation m’a conquise ! (Le tuto ici.)

57578 52471247

 

Gros coup de cœur pour No Steak d’Aymeric Caron ! J’adore Caron, et on m’avait offert son livre à mon anniversaire (le chéri l’a lu avant moi et m’a dit qu’il me plairait sûrement) mais j’ai eu mal un mal fou à m’y mettre, j’avais toujours autre chose à lire. Une fois que je m’y suis mise, je l’ai lu en 2 jours ! Il est super bien organisé, très pertinent, pas moralisateur et je me suis tellement reconnue dans certains passages. C’est vraiment un livre à lire (surtout pour les omnivores), je redoutais de ne pas apprendre beaucoup de choses (ça fait plus de 10 ans que je suis végé et au courant de tout ce qui se passe) mais malgré tout, j’ai quand même appris certaines choses et pris beaucoup de plaisir à lire ce livre. Ça me conforte aussi dans l’idée de devenir vegan un jour (je n’en suis pas loin, ma seule faille étant les gâteaux industriels et les produits ménagers testés sur les animaux !).

IMG_4526IMG_20141027_145019IMG_20141030_135657

Quelques extraits :

« Le végétarien est un objet de moqueries et de sarcasmes. Pendant un repas, on lui propose trois fois de la viande en pouffant. On lui parle constamment de laitue, comme si c’était son unique moyen de subsistance. On ironise sur sa vitalité, voire sur sa virilité s’il s’agit d’un homme. On lui demande s’il boit tout de même de l’alcool, même si ça n’a aucun rapport. Incompris, oui. Le végétarien exaspère et on lui fait sentir. »

« Pendant les 10 premières années, j’ai éprouvé de la gêne à me distinguer ainsi. Mille fois je me suis excusé d’être « si compliqué ». […] En vingt ans, les mentalités ont un peu évolué et moi aussi. Aujourd’hui, il n’est plus question que je m’excuse ou que je me justifie. Je suis végétarien et c’est comme ça. Mes amis mangeurs de viande ne s’excusent jamais, eux. »

« Tout végétarien a déjà vécu cette expérience : invité dans une soirée ou dans un dîner, pour peu qu’il soit le seul représentant de sa « catégorie », il devient rapidement le centre de la conversation et se retrouve mitraillé de questions, dont la première est invariablement : « pourquoi es-tu végétarien ? ». Autrement dit, « pourquoi as-tu fait un choix différent du mien ? ». Avec en creux cette interrogation : « lequel de nous deux a tort ? ». Car il y en a forcément un qui est dans l’erreur. Choisir ce que l’on mange, ce n’est pas juste suivre son goût ou son humeur : c’est faire un choix de société. Un choix politique, intellectuel et même parfois spirituel. »

« Les chiffres qui suivent sont édifiants : pour faire pousser un kilo de céréales, il faut au minimum une tonne d’eau. Si l’on tient compte aussi de l’eau bue par les animaux et de celle à leur entretien, il y a […] dans un kilo de bœuf 15,5 tonnes. Oui c’est bien cela : plus de 15 000 litres d’eau pour « fabriquer » un simple rôti de bœuf ! Sachant que pour une douche de 5 minutes, on consomme entre 30 et 80 litres d’eau, on en conclut que pour obtenir un kilo de bœuf, on utilise en moyenne quasiment autant d’eau qu’un être humain qui prend une douche par jour pendant un an ! »

.

Je suis tombée sur ces photos promo de The Walking Dead et je les ai trouvées superbes. Que pensez-vous de ce début de saison 5 ? ;)

995635_10152671571409701_7842792220234020074_n641ed60c5a1771015d8dfe8833b4345cd70a174dff1ab50f22d0c83c98331b95 Michonne
.

Comme chaque année depuis 3 ans, je fabrique un calendrier de l’Avent. J’en ai fait trois différents jusque là donc cette année, je commençais un peu à être à court d’idées. Je commence à grappiller quelques idées sur internet, surtout Pinterest et voici mes petits coups de cœur :

30b2e7af637123d0c235c96ae020a4ec 2558f7b5d62eba8dbcac07c41ef2a671 db6669a625a2c830d4457813352c7e14

Je pense partir sur cette dernière idée, j’ai hâte (comme chaque année) de m’y mettre et de voir mon petit bout ouvrir ses petits paquets ;)

.

Autre coup de cœur lecture, un peu inattendu cette fois-ci : Merci pour ce moment de Valérie Trierweiler !

1579814-valerie-trierweiler-merci-pour-ce-950x0-1

Beaucoup m’ont dit : « ah tu lis ce torchon toi ? ». Alors oui, je lis de tout, et si tous les torchons étaient comme ça, ce serait plutôt cool (bizarrement, ceux qui critiquent et parlent de « torchon » sont ceux qui ne l’ont pas lu ;)). On découvre une personne tout autre que l’image rendue par les médias (pour faire des couv’ sur Le Pen toutes les semaines y a du monde mais pour donner une image authentique de quelqu’un, y a plus personne). Je l’ai trouvé surprenant (les anecdotes sur Hollande, mon Dieu… on ne se doute pas que ça va jusque là) et très touchant : c’est le témoignage d’une femme blessée et trahie qu’on lit, d’une femme à qui on a menti pendant des mois, une femme comme nous (on lui donne l’image d’une bourgeoise alors qu’elle vient d’un milieu pas franchement aisé ; pour l’anecdote ses parents ont eu 6 enfants en 4 ans et demi, et sa mère accouchait du dernier à 20 ans ! Oui oui ! J’ai relu le passage 3-4 fois et je m’en suis toujours pas remise ;)).

L’écriture est fluide et jolie. Les passages où elle parle de ses missions humanitaires m’ont même émue aux larmes. Souvent, je me suis demandée : « mais elle n’en fait pas trop là ? ». On imagine tellement la femme froide et hautaine que nous présentent les médias qu’on se dit : « c’est pas possible qu’elle ait été détruite à ce point, qu’elle ait été si amoureuse au point de tenter de mettre fin à ses jours ». On se dit que c’est pas possible qu’elle ait un jour avalé toute une plaquette de somnifères dans un geste désespéré, et que Hollande l’ait juste couché sur le canapé, sans appeler un médecin (un gentleman quoi). Certaines choses sont tellement surréalistes… Mais c’est une bonne journaliste qui a toujours eu le souci d’objectivité et je la crois sincère dans sa démarche de rétablir la vérité, j’ai la conviction qu’elle n’a rien enrobé (malheureusement pour elle). On en apprend beaucoup aussi sur certains politiques, certaines manipulations (des politiques et des médias). Bref, on tourne les pages sans pouvoir le lâcher. Je pensais que cette femme était désagréable (pourtant j’essaie de ne pas me laisser influencer par les médias), aujourd’hui j’éprouve beaucoup d’admiration pour elle ! Si toutes les premières dames pouvaient en faire autant d’un point de vue caritatif…

Quelques extraits :

« En 20 mois passés à l’Élysée, mon meilleur souvenir reste ma sortie à Cabourg avec 5000 enfants du Secours Populaire. J’entends une voix émerveillée :
– C’est beau ici, ils ont même une maison par famille !
Nous sommes loin des cités dont certains ne sont jamais sortis. Un autre petit garçon me confie :
– J’aimerais tellement revenir avec ma mère, qu’elle voie ça aussi.
Ce jour-là, je perçois la véritable misère en France. Je remarque des enfants qui cachent leur sandwich pour le rapporter et le partager chez eux. Je découvre des petits qui n’ont pas maillot de bain et portent des vêtements usés jusqu’à la corde.
»

« Ça te prend beaucoup de temps pour être aussi belle ?
- Oui, un peu.
- En même temps, on ne te demande rien d’autre.
Je crois qu’il plaisante mais non. Il est froid. Il ne sourit pas. »

« Digne, a-t-il dit ? Dignes, les photos volées d’un Président à l’arrière d’un scooter et gardant son casque à l’intérieur de l’immeuble pour ne pas être reconnu ? Digne, son indifférence, ma mise à l’écart à l’hôpital, les instructions venues d’en haut pour qu’on augmente ma dose de calmants ? »

« Je me souviens d’un soir, au sortir d’un repas de Noël, passé chez ma mère à Angers, avec toute ma famille, 25 personnes en tout. François se tourne vers moi, avec un petit rire de mépris, et me jette : « elle n’est quand même pas jojo la famille Massonneau… ». Cette phrase est une gifle. Comment peut-il dire ça de ma propre famille ? Pas jojo la famille Massonneau ? Elle est pourtant tellement typique de ses électeurs. […] Mais où faut-il donc être né pour être jojo ? C’est vrai, personne dans ma famille n’a fait l’ENA ni HEC. Aucun d’entre nous n’a possédé de clinique, ni fait des affaires dans l’immobilier comme son père. Nul n’a de propriété sur la Côte d’Azur comme lui. […] Il s’est présenté comme l’homme qui n’aime pas les riches. En réalité le Président n’aime pas les pauvres. Lui, l’homme de gauche, dit en privé « les sans-dents », très fier de son trait d’humour. J’ai repensé au « pas jojo » avec amertume en apprenant que François s’est rendu au cours de sa liaison dans le somptueux château des parents de Julie Gayet. Cela a plus d’allure qu’une maison HLM dans une ZUP nord de province. Voilà une famille comme François les aime : un grand-père chirurgien, une mère antiquaire, un père médecin renommé et conseiller de ministres. Un petit monde bien jojo, bien bobo, au goût sûr et raffiné, où les convives sont célèbres, où tout le monde vote à gauche mais ne connaît pas le montant du SMIC. »

« Ce jour-là, je veux faire un geste pour Solenne et d’autres jeunes filles orphelines, trouver un cadeau qui ne se réduise pas à une figure imposée. Comme je sais Solenne coquette, je demande à la directrice de cabinet du Président la permission d’acheter 6 sacs de la créatrice Vanessa Bruno, dont les adolescentes des beaux quartiers raffolent.
- Mais c’est cher, prends plutôt des imitations, me répond-elle.
Comme quoi, on peut avoir fait l’ENA et manquer de bon sens. Elle a peut-être raison pour le coût, même si la recherche de la normalité et la réduction des dépenses de l’Élysée conduit parfois à de drôles de propositions. »

.

Livre toujours, cette super initiative des éditions Pocket et des Restos du Cœur : un recueil de nouvelles inédites publié au profit de l’association ! Le livre coûtera 5€ (sortie le 6 novembre), et pour un livre vendu, 3 repas sont distribués ! « 13 auteurs pour 13 nouvelles centrées autour d’un thème commun : un repas. Intrigues policières, réunions de famille qui dérapent, retrouvailles inattendues… Du noir, de la tendresse, de l’humour, de l’absurde, à chacun sa recette. » L’idée est chouette et je l’achèterai sans hésiter !

9782266254052ORI

.

J’ai regardé et adoré le « Un Jour, un Destin » consacré à Simone Veil. J’ai appris un peu plus de son histoire et il m’a donnée envie de lire son livre. Vous pouvez le visionner ici. J’attends aussi avec impatience le téléfilm « La Loi » qui passera sur France 2 le 26 novembre, à l’occasion du 40ème anniversaire de la loi légalisant l’IVG, avec Emmanuelle Devos dans le rôle de Simone Veil ;)

5410900.jpg-r_x_600-f_jpg-q_x-xxyxx

 Et vous, quels sont vos favoris du moment ?

 

Cliquez chaque jour pour ces animaux, ça ne coûte rien et ça sauve des vies !